lundi, 1er octobre 2018|

1 visiteurs en ce moment

 

Pour le droit de manifester au cœur de Toulouse


Vendredi 28 septembre 2018, dans le cadre de la journée internationale défendant le droit à l’avortement, une manifestation était prévue à Toulouse. Elu-e-s de la France Insoumise, nous étions présent-e-s, aux côtés de celles et ceux qui luttent pour le droit des femmes à disposer de leur corps.

La manifestation festive et bon enfant a été bloquée au Pont Neuf, interdisant ainsi l’accès au coeur de Toulouse. Des manifestantes excédées par le dispositif policier, ont essayé de franchir le barrage. Nous avons assisté alors à une réaction policière disproportionnée, coups et gazages, essentiellement sur des femmes jeunes et moins jeunes, qui ne représentaient aucunement un danger quelconque face à des policiers suréquipés, armés de boucliers, matraques et de bombes lacrymogènes. Nous dénonçons ces violences inqualifiables et inexcusables, face à des femmes et des hommes qui se battent tout simplement pour l’émancipation.

Le fond du problème est que depuis 4 ans désormais le cœur du centre-ville de Toulouse est interdit à toute manifestation d’opinion, politique ou syndicale. La Maire de Toulouse, la Chambre de Commerce, la Préfecture de la Haute Garonne, sont de connivence pour entraver le droit à manifester, au nom d’une soi-disant « quiétude du centre ville ».
Cette situation ne peut plus durer. Nous exigeons le retour du droit à manifester au cœur de Toulouse.

Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys,

Conseillers régionaux d’Occitanie

 
A propos du Blog du Grand-Bas-Armagnac Insoumis
Si nous avons créé ce blog, c’est pour participer à démontrer que, contrairement à ce qu’on nous serine du matin au soir, il existe une alternative à la jungle libérale qui, par usurpation du langage, nous est présentée comme étant la modernité. Ce blog est une auberge espagnole où quiconque, simple citoyen, militant politique, syndical ou associatif peut (...)
En savoir plus »
Thèmes