lundi, 15 avril 2019|

1 visiteurs en ce moment

 

« L’Avenir en commun, en Europe aussi ! »


Les traités européens organisent l’austérité et empêchent d’investir massivement pour faire la transition écologique ou de travailler à une harmonisation par le haut des droits sociaux. Ils organisent l’évasion fiscale en Europe.

Voilà pourquoi la France insoumise propose de https://sortirdestraites.fr européens.
Le 26 mai, voter contre Macron et contre les traités européens, c’est une seule et même chose.


Avec des insoumises et des insoumis de combat à Bruxelles.

Télécharger la plaquette de présentation des candidatures : https://lafranceinsoumise.fr/app/uploads/2018/12/Convention-Liste-des-candidat·e·s.pdf

79 candidates et candidats insoumis
Après avoir examiné les 637 candidatures reçues, et à la suite d’un premier vote des insoumises et des insoumis en juillet 2018, le comité a proposé une liste qui se veut à l’image de la société française et de l’insoumission générale à l’ordre établi qui la traverse. La liste définitive a été adoptée par un vote des insoumis lors de la Convention 2018 le dimanche 9 décembre.

Avec notre projet « L’Avenir en commun, en Europe aussi ! »

Ce document proposé par l’espace du programme de La France insoumise, a été coordonné par Charlotte Girard et Boris Bilia.
Ce document s’appuie sur une version initiale rédigée par Matthias Tavel et validée par l’Assemblée Représentative de la France insoumise et soumise à contributions sur la plate-forme. Cette phase de contribution, ouverte entre le 12 avril et le 20 mai a donné lieu à 421 contributions. Ces contributions ont été recensées dans 6 synthèses (une pour l’introduction et les remarques générales et une pour chacune des 5 parties thématiques du texte) réalisées par six équipes de 4 à 6 insoumis qui se sont déclarés volontaires lors de l’Assemblée représentative. Ces synthèses ont ensuite été ouvertes aux remarques entre le 7 et le 14 juin dernier.
Sur la base de cette version initiale, de ces six synthèses, des contributions des livrets thématiques et des groupes politiques, et des remarques formulées par les insoumises et les insoumis, une nouvelle version de ce document programmatique finalisée par Sophie Rauszer et Hadrien Toucel a été soumise à contribution du 8 au 20 novembre derniers sur la plateforme. Après étude des plus de 200 contributions https://lafranceinsoumise.fr/2018/11/09/texte-programmatique-pour-les-elections-europeennes/ qui ont été faites et un nouveau travail de synthèse, la version finale du texte programmatique pour les élections européennes a été adoptée par les insoumis à 93,4% lors de la Convention 2018

Je télécharge le programme : https://lafranceinsoumise.fr/app/uploads/2019/02/ProgrammeEurope-A5.pdf
Je commande le livret du programme : https://materiel.lafranceinsoumise.fr/produit/livret-programme-campagne-europeennes/

L’Avenir en commun, dans le Gers aussi !

Des candidatures de combat !

Marie Duret-Pujol

Qui es-tu ? Fille d’un ouvrier et d’une employée, je suis enseignante-chercheuse, maîtresse de conférences d’études théâtrales à Bordeaux, ainsi que dramaturge auprès de différents metteurs en scène. Militante syndicale, je suis aussi présidente de deux compagnies de théâtre et co-directrice d’un festival d’arts à Bordeaux.
Comment a commencé ton engagement ? Mon parcours, mon métier au sein d’un établissement public, les nombreuses manifestations, en particulier contre la loi Travail, qui aboutissent au passage en force de la loi, m’amènent au point où il n’est plus possible de regarder notre société se déliter. Pour transformer cette saine colère en action politique, je soutiens la candidature de Jean-Luc Mélenchon et je m’engage dans La France insoumise. Je n’ai jamais été encartée. J’ai été candidate aux législatives dans la 6e circonscription de Gironde.

Jean-Louis Boutevin

Comment a commencé ton engagement ? Mon engagement citoyen et politique remonte à mon adolescence. Je suis comme ce « vilain » gaulois d’Asterix, je suis tombé dans la marmite dès mon adolescence contre la loi sur l’éducation du ministre Haby.
Puis ensuite dans ma vie professionnelle avec le Syndicat Français des Artistes (CGT) mais également à la FCPE, à la Ligue de l’enseignement, sans parler de mes engagements associatifs dans les domaines de la culture et du sport. C’est donc fort logiquement que je me suis retrouvé élu à Alençon. Je suis actuellement adjoint au Maire de Commensacq (Landes) et je siège dans plusieurs commissions du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. C’est un moment particulier d’être candidat, c’est l’occasion de renouer le dialogue avec celles et ceux qui depuis quelques semaines ne se résignent pas devant l’injustice des politiques de régression écologique, économique, sociale et culturelle pour les peuples européens.

Éric Lytwyn

Qui es-tu ? Père de 3 enfants, je suis fils d’un père ukrainien et d’une mère allemande. Scolarisé jusqu’à 17 ans, titulaire d’un CAP d’électricien en 1985, je suis porteur de journaux avant l’école de la primaire jusqu’à mes 17 ans. Dès 14 ans, après le décès de mon père, je prends en charge l’ensemble du travail pour subvenir aux besoins de ma famille. Je deviens couvreur dans le BTP pendant 1 an puis pompier volontaire à 16 ans, de Paris à 18 ans et professionnel dans les Pyrénées-Atlantiques.
Comment a commencé ton engagement ? Mon métier consiste à agir dans l’urgence. Par conséquent, la situation de crise que vit notre pays m’a décidé à me lancer. Ayant des connaissances politiques très basiques, j’ai décidé à l’époque de rejoindre un groupe d’action. Séduit par les rencontres que j’ai pu y faire, mon engagement n’a jamais cessé depuis. Pourquoi la France insoumise ? L’Avenir en commun. Le temps était alors arrivé que j’accompagne ce projet.
Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? Localement, je suis particulièrement impliqué sur le sujet de la pollution du bassin de Lacq, avant même le scandale Sanofi. Je milite également sur d’autres dossiers comme la ferme des 17 000 porcs d’Escoubes, le trafic routier dans la vallée d’Aspe, la recherche d’hydrocarbures dans le Nord Béarn. Au niveau européen j’aimerais m’impliquer dans le renforcement d’une sécurité civile européenne en raison des risques climatiques et technologiques toujours plus destructeurs mais aussi agir pour sortir les produits agricoles du système spéculatif.

ICI, DANS LA RURALITÉ DU GERS, LE 26 MAI, JE VOTONS LA FRANCE INSOUMISE !

Maintenant le peuple ! Pour une révolution citoyenne en Europe
La méthode LFI du plan A / plan B :
https://insoumisduboutdumonde.jimdofree.com/2019/04/13/eric-coquerel-depuis-le-sommet-internationaliste-de-stockholm-plan-a-plan-b/

 
A propos du Blog du Grand-Bas-Armagnac Insoumis
Si nous avons créé ce blog, c’est pour participer à démontrer que, contrairement à ce qu’on nous serine du matin au soir, il existe une alternative à la jungle libérale qui, par usurpation du langage, nous est présentée comme étant la modernité. Ce blog est une auberge espagnole où quiconque, simple citoyen, militant politique, syndical ou associatif peut (...)
En savoir plus »
Thèmes